Skip to content Skip to navigation

Les chats hybrides ne seront plus autorisés dans la Région de Bruxelles-Capitale

La Secrétaire d'Etat bruxelloise Bianca Debaets (CD&V), a décidé d'interdire l'élevage, la vente, l'achat et la possession de chats hybrides et Fold dans la Région de Bruxelles-Capitale. Cette décision a été prise suite à l'avis émis par le Conseil bruxellois du Bien-être animal, comme le rapporte le journal La Dernière Heure. Pour ce qui est des chats hybrides, il s'agit plus spécifiquement des Savannah (croisement d'un chat domestique avec un serval africain) et du bengal (croisement d'un chat domestique avec un Chat léopard d'Asie). Ces races présentent en effet souvent des problèmes d'infertilité, ainsi qu'un comportement qui n'est pas adapté à la vie en captivité. Ces chats sont donc souvent agressifs. L'interdiction s'applique de ce fait également au Scottish Fold, un chat très populaire sur les réseaux sociaux. Le Scottish Fold est aussi presque toujours le résultat d'un croisement. Le pli de l'oreille, qui apparaît environ quatre semaines après la naissance de l'animal, est en fait une malformation congénitale du cartilage. Cette mutation entraîne cependant aussi des malformations douloureuses dans les pattes et/ou la queue, ce qui provoque des souffrances inutiles chez les animaux.

Lorsqu'elle s'est adressée à l'agence de presse Belga, la secrétaire d'État Debaets a souligné que les chats ne sont pas des jouets, et que cette interdiction a été introduite du fait que la santé des animaux est plus importante que leur côté « mignon ». Désormais, les propriétaires d'un Savannah, d'un bengal ou d'un Scottish Fold sont tenus de signaler leur animal aux autorités bruxelloises, après quoi ils recevront une autorisation. Les animaux doivent également être stérilisés, car c'est la règle qui s'applique à tous les chats de la Région de Bruxelles-Capitale.