Skip to content Skip to navigation

Au printemps, les jardineries néerlandaises ont rencontré un franc succès grâce à Google

Ce printemps, de plus en plus de jardineries néerlandaises sont parvenues à booster la fréquentation de leurs magasins via Google. Grâce à leur bon positionnement dans le moteur de recherche, les entrepreneurs locaux peuvent attirer de nombreux visiteurs de la région. Pour Garden Connect, cela n'a rien d'étonnant : « En tant qu'agence de marketing en ligne, cela fait des années que nous nous concentrons sur la repérabilité. Fin 2018, nous avons développé une série de nouveaux services qui nous permettent de travailler de manière encore plus efficace. Ce printemps, les premiers entrepreneurs bénéficieront d'une augmentation des visites en ligne et en magasin », a déclaré Nikkie van Dillen, porte-parole de Garden Connect. La nouvelle méthode de travail combine les dernières avancées dans le domaine de l'optimisation pour les moteurs de recherche : « Nous effectuons une analyse approfondie du contenu du site web, de la technologie utilisée et de la popularité. Cela nous permet de voir où se situent les opportunités. De nombreux entrepreneurs pensent, par exemple, qu'être en sixième position sur Google est suffisant. Mais 90 % des internautes qui effectuent une recherche cliquent seulement sur les trois premiers résultats, ce qui signifie que la sixième position n'est d'aucune utilité. Dans une des jardineries avec lesquelles nous collaborons, nous nous sommes donc concentrés sur un certain nombre de mots qui se trouvaient au bas du top 10. Quelques mois après l'optimisation, nous avons constaté une augmentation de 50 % sur ces pages. »

Un problème que l'on rencontre avec l'optimisation pour les moteurs de recherche est que les entrepreneurs veulent se concentrer sur leur propre région, mais Nikkie pense qu'il s'agit d'une erreur : « C'est une raison courante pour ne pas travailler sur la repérabilité dans Google. Mais nous avons affaire à des jardineries qui, par notre approche, attirent un public plus large. Un public qui n'a pas besoin de quelques plantes d'extérieur, mais bien d'équipements de jardin, d'abris ou de meubles de jardin, par exemple. Ces consommateurs sont donc tout à fait disposés à faire une heure de route s'ils pensent pouvoir trouver exactement ce qu'ils cherchent chez vous. »

Nous ne pouvons fournir aucune donnée chiffrée individuelle, mais les résultats sont concluants : « Nous devons toujours attendre et voir ce qui se passe lorsque l'on développe une nouvelle approche, mais nous voyons maintenant le trafic sur les sites augmenter de 50 à 60 %. C'est très appréciable, et nous garantissons ainsi une plus grande fréquentation des magasins. »